La Belle & la Bête (2017) Bill Condon

C’est en toute toute avant-première mondiale (soit une semaine après la fin de la postprod), le dimanche 19 février dernier, que j’ai eu la chance de découvrir le nouveau film en live action (avec des prises de vues réelles) des studios Disney : La Belle & la Bête.

Sans surprise, je peux vous assurer qu’il est tout à fait réussi dans le sens où chaque élément du film participe à l’émerveillement constant du spectateur. 🌹

Je reconnais que nous avons quand même été amadoué par le contexte magique de l’AP. En effet, l’évènement s’est déroulé au cinéma de l’Étoile Saint-Germain des Prés et pour ceux qui n’y sont jamais allés, je vous le recommande vivement puisque leur unique salle est parsemée d’étoiles lumineuses offrant au spectateur une atmosphère féérique (à l’image du film).
Une fois confortablement installés, nous avons accueilli Alan Menken himself, le compositeur des musiques originales du film d’animation Disney La Belle & la Bête de 1991. Et puisqu’il avait un petit piano à sa disposition, il nous a interprété un medley des musiques du film telles que Little Town, Be Our Guest, Tale as Old as Time… Enfin, pour couronner le tout, le réalisateur Bill Condon, ainsi que les acteurs principaux du film sont venus rejoindre Alan Menken sur scène. Emma Watson, Dan Stevens, Josh Gad, Luke Evans, ils étaient tous très beaux.

 

Et qu’en est-il du film ? Étant donné que je ne suis pas autorisée à trop rentrer dans les détails avant sa sortie officielle (le 23 mars prochain en France), je vais donc me contenter de donner mon avis global. Comme je vous l’ai dit précédemment, le film est une réussite que ce soit au niveau de la reconstitution quasi parfaite du film d’animation Disney, son univers, ses décors, costumes, chansons…

Il faut d’ailleurs savoir que les chansons sont interprétées par les acteurs eux-même et qu’elles reprennent celles du film d’animation. Néanmoins, pour la version live action, Alan Menken a créé 3 chansons inédites supplémentaires. C’est cadeau.
Côté scénario, il faut savoir que pour cette version long-métrage et live action, Disney a décidé de conserver la même trame narrative que le film d’animation de 1991 (vous l’aurez deviné), mais en y ajoutant quelques éléments ici et là qui viennent renforcer la caractérisation des personnages principaux et leur apporter une certaine complexité (on comprend enfin pourquoi la Bête est pas sympa).
Côté effets spéciaux (VFX pour les vrais) : je trouve les images de synthèse qui donnent vie à la Bête sont irréprochables, et concernant l’animation des objets tels que Lumière, madame Samovar et les autres, (ce que j’appréhendais le plus), ça fonctionne merveilleusement bien.
Côté casting : comme je suis très sensible au choix des acteurs, sachez qu’une fois encore, Disney a su s’entourer des meilleurs.
Emma Watson est toute fraîche, intrépide, intelligente, belle et naturelle à l’image de son personnage (heureusement qu’elle a dû refuser le rôle de Mia dans La La Land pour pouvoir interpréter Belle, c’est quand même plus marrant comme rôle). Le père joué par Kevin Kline a vraiment ce côté bienveillant mais selon moi un peu moins.. illuminé que dans le film d’animation. Gaston joué par Luke Evans est plus complexe, cache mieux son mauvais fond. Et puis le Fou, le trickster absolu, interprété par josh Gad est définitivement mon personnage préféré du film car ils l’ont rendu bien plus attachant, plus gay et plus drôle que dans le film d’animation.

Voilà c’est à peu près tout, j’espère que je vous ai donné envie de le voir et que vous serez à votre tour émerveillé.

Je remercie ma soeur Venus-is-Naive de m’avoir convié à cette super soirée, “c’était chouette ma minette”  🌹 🕯

3 thoughts on “La Belle & la Bête (2017) Bill Condon

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *